Christophe Sparkle

DRAGON



Franck était poursuivi… Mais par qui, pourquoi ? Il ne connaissait rien de ses agresseurs. La seule chose qu’il savait, c’est qu’il devait fuir, ne pas se poser de questions. Son vaisseau n’était pas très rapide. Ils auraient vite fait de le rattraper ! Franck pris le cap sur la galaxie Xb3. Là-bas, il pourrait peut-être trouver un lieu pour se cacher. La galaxie xb3 était connu pour son tracé sinueux et dangereux. Avec un peu de chance…


Maintenant il devait faire vite. Ses assaillants n’étaient plus bien loin à présent. Devant lui, flottant dans le noir sidéral, se dressait un immense bloc de pierre. Cela ressemblait à une sorte de planète de petite taille, grande comme une petite ville. Franck jeta un coup d’œil sur la jauge de carburant, le réservoir était presque vide.


-Je crois bien que je n’ai pas le choix.


-Système de gestion d’énergie du vaisseau en seuil critique, annonça la voix synthétique de l’ordinateur. Vous devez vous réapprovisionner.


-Bon. Je pense que la question ne se pose plus !


Franck amorça la descente. Devrait-il les affronter de face ? Il n’avait pas le temps de la réflexion. Il se posa sur cet astre inconnu. Il savait cependant qu’il ne devait pas rester à bord. Lorsque ils arriveraient, ils ne manqueraient pas de mitrailler son vaisseau. Heureusement, l’air semblait respirable malgré la faible densité de l’atmosphère de cet endroit. Franck enfila tout de même sa combinaison. On ne sait jamais, pensa-t-il. Dehors, c’était le calme plat. Ce bout de terre n’était pas habité. Mais par qui de toute façon? Cet endroit est trop petit pour abriter un peuple ! Non! Mon pauvre Franck, tu as subi un sale coups. Il faut que j’arrête de me poser des questions et que je cherche un moyen de me sortir de ce merdier ! Franck sorti de son vaisseau et posa le pied sur le sol rocailleux.


-Eh bien ! Je ne passerai pas mes vacances ici, moi !


Ils ne doivent plus être bien loin, pensa-t-il. Je dois m’éloigner de mon vaisseau. Franck jeta un coup d’œil dans les environs. Il vit au loin une sorte de montagne. Sur laquelle, était semble-t-il, représenté une sorte de statue. La curiosité l’envahi.


-Qu’est-ce que c’est que ce truc ?


Il courra dans cette direction. Ne sachant pas ou aller dans ce lieu perdu, il s’était fixé ce repère. En quelques instants, il se retrouva face à la statue. À sa grande surprise, celle-ci représentait un dragon !

Devant lui, dans la roche, était sculpté un grand dragon. En grande partie incrusté dans la pierre.


-C’est magnifique ! Mais qui a pu réaliser une telle chose ? Et pourquoi ici ?


Franck était émerveillé devant une telle perfection. Jamais il n’avait vu une aussi belle sculpture. Un bruit assourdissant l’arracha de ses pensées.


-Ils arrivent ! Je suis perdu !


Il s’apprêta à se cacher lorsque soudain la sculpture du dragon s’éveilla.


-Mais c’est impossible !! Qu’est-ce que…?


Franck secoua la tête. Non il n’avait pas rêvé. Le dragon de pierre venait bien de bouger. Franck resta figé sur place, les yeux écarquillés de stupeur. La statue prenait vie. Franck ne savait pas quoi faire, rester là ou fuir. Maintenant le dragon était devant lui. Ce n’était plus une statue de pierre mais une créature vivante. La créature s’adressa à Franck d’une voix caverneuse:


-Je sais qui tu es, humain. Je sais aussi pourquoi tu es ici.


-Mais qui es tu toi ! ? Comment sais-tu qui je suis, et pourquoi ! ? Tu es donc bien réel ! ?


Le dragon s’agenouilla face à Franck. Il était immense, face à ce petit homme.


-Je suis plus réel que tu le crois. Mon nom est Zork, je suis le dernier descendant d’une famille de dragon.


-Mais les dragons ne sont qu’une légende, s’indigna Franck ! Ce ne sont des chimères nées de l’esprit des hommes !


-Pourtant, repris le Dragon zork, Tu es bien en face de moi…Un dragon !


Franck avait du mal à admettre qu’il discutait en ce moment même avec une telle créature. Pourtant…


-Alors soit. Tu es un dragon… Mais que fais-tu ici, dans ce coin aussi perdu ?


Zork poussa un soupir.


-J’aurais aimé pouvoir en discuter plus, mais le temps est contre nous.


Franck ne ressentait plus de crainte. Il s’avança encore plus près de la créature.


-Pourquoi dis-tu ça, Dragon ! ? Je ne comprends rien !


Zork entendait lui aussi les bruits des moteurs des autres vaisseaux. Les poursuivants de Franck…

Il leva la tête dans le ciel, fixant un instant les étoiles. Il voyait les navettes qui se rapprochaient.


-La vie suit un couloir défini depuis des siècles, annonça Zork d’une voix grave. La destinée n’existe pas. Tout est tracé quelque part…


-Que dis-tu, dragon, demanda Franck. Je ne comprends rien !


-Je veux seulement dire que tu n’es pas venu ici par hasard. J’attends ta venu depuis des siècles.


-J’ai du mal à avaler cette histoire, dit Franck découragé.


Un bourdonnement le fit sursauter. Se retournant, il vit les vaisseaux de ses ennemis se poser. Cette fois je suis fichu, pensa-t-il. Franck réalisa avec effroi qu’il ne disposait d’aucune arme. Le dragon reprit:


-Malheureusement ils ne devaient pas arriver aujourd’hui, eux. Je n’aurai pas le temps de te confier les enseignements.


-Des enseignements? Mais de quoi…?


Zork ne lui apporta plus aucune explication. Franck recula. Le dragon ouvrit ses ailes et s’envola vers les vaisseaux ennemis. Les autres hommes venaient de fouler les pieds sur le sol. Zork évoluait juste au-dessus d’eux. Mais que va-t-il faire, pensa Franck intrigué ? La réponse ne tarda à venir. La créature se mit à cracher du feu sur le groupe de tueurs.


-Mais…mais il me défend ! ?


Franck ne parvenait pas à comprendre. En effet, ses mystérieux poursuivants se firent griller par les jets de flammes, dans d’atroces souffrance. Franck était éberlué. Les hommes qui lui vouaient tant de haine furent un par un décimé par le dragon. Bientôt il ne restait plus rien. Le dragon tournoya deux ou trois fois et vint se poser à nouveau, face à notre héros.


-Voila, humain. Tes craintes sont détruites à jamais.


-Tu m’as…tu m’as sauvé la vie, dragon… pourquoi ?


Zork semblait épuisé. Son souffle faisait trembler le sol.


-Ma mission est terminée, humain. Je peux maintenant reposer en paix…


Franck se retourna face à Zork.


-Non ! Attends ! Tu me dois des explications ! Pourquoi m’avoir aidé ? Tu connaissais ces types ?


Le dragon posa son regard sur ceux de Franck.


-C’est trop tard pour moi… Je n’ai plus la force…


Franck remarquait que le dragon commençait à se fondre de nouveau à la roche.


-J’aurais aimé tout dire… Mais plus…temps…Merci humain et adieu…


-Non ! Non ! Ne pars pas !!


Franck se laissa tomber sur le sol. Le dragon s’était maintenant figé, dans sa position initiale, comme s’il n’y avait rien eu. Pourtant, les débris des vaisseaux encore fumant témoignaient de la présence du passage d’un dragon.


Franck ne savait pas quoi dire. N’avait était ce qu’un rêve ? Il releva les yeux face à la statue du dragon.

Il ne le su jamais.


Qu’avait voulu dire Zork? Des questions qui demeurèrent sans réponse…


Plusieurs années après, Franck n’avait pas oublié. Qu’il ai existé ou pas, Zork lui avait sauvé la vie. Ainsi, une fois par an, Franck se rendait sur cette planète pour témoigner sa reconnaissance au dragon. D’année en année, la statue se désagrégait peu à peu. Jusqu’à devenir presque méconnaissable.


Son histoire fut transmis à ses enfants, puis aux enfants des enfants, à la famille, aux amis,  etc.


Puis l’histoire devint une légende… Une légende qui fini par conclure que même si l’homme était le maître des étoiles, il avait encore beaucoup, beaucoup à apprendre. Notamment, sur les dragons…



Nouvelle écrite par Christophe Sparkle en novembre 2003, révisé le 13 septembre 2016


<-- Retour